La prise en charge des violences faites aux femmes

Le code de déontologie indique qu’une sage-femme a le devoir d’intervenir pour protéger les patientes ou leurs enfants victimes de sévices. Une sage-femme est habilitée à rédiger un certificat médical de constatation pour attester de l’existence de signes, de lésions traumatiques ou d’une souffrance psychologique.