La rééducation uro gynécologique

Le périnée représente l’ensemble des parties molles qui ferment le bassin et supportent les organes pelviens (utérus, rectum, vessie) en position debout. Ce hamac musculaire ferme la cavité abdominale tel un plancher alors que le diaphragme ventilatoire en délimite la partie haute tel un couvercle. Le périnée est perforé par 3 orifices : l’urètre, le vagin et l’anus. Les muscles du périnée sont disposés en différents plans : superficiel (près de la peau), moyen et plus profond.

À la naissance, ces muscles seront fortement étirés en cas de poussées abdominales.

Un périnée pathologique se signale par :

  • des difficultés de retenue des urines à l’effort (toux, rire, éternuement, soulèvement de
  • charge) et/ou lors d’un besoin pressant
  • des difficultés à uriner ou pour évacuer les selles
  • des difficultés de retenue des gaz ou des selles – une pesanteur pelvienne (sensation de poids au niveau vaginal)
  • des douleurs

Ces situations doivent conduire à consulter une sage-femme ou un gynécologue pour une évaluation uro-gynécologique qui permet de déterminer la prise en charge nécessaire.

La prise de conscience de cette musculature pendant la grossesse ne peut que contribuer à prévenir les complications périnéales de l’accouchement.

La rééducation consiste en :

  • Une information sur l’anatomie du périnée et la sexualité
  • Un apprentissage de la capacité de serrer son périnée à l’effort dans les situations de toux, rire, éternuement, mouchage, soulèvement de charge, portage
  • Un apprentissage du relâchement à l’exonération et à la miction
  • Un apprentissage de la gestion des efforts
  • Une modification des habitudes de vie ou comportement.

Assez couramment, une dizaine de séances de rééducation périnéales sont prescrites en post-partum.

Des séances peuvent vous être prescrites pendant la grossesse en cas de troubles périnéaux déjà existant.

Plusieurs approches pratiques sont possibles selon la formation professionnelle du thérapeute. Cependant, pendant la grossesse, aucun travail électrique avec une sonde ne sera pratiqué.

Une rééducation par thérapie manuelle est envisageable si le périnée est suffisamment compétent, c’est-à-dire si la notion de contraction périnéale est acquise. Cette dernière est évaluée lors d’un bilan comprenant un questionnaire de la situation urinaire, ano-rectale et sexuelle.